10
déc

XVII. Le Second Triumvirat

   Posted by: lfpncornelius   in

Les Républicains achevés, Octave, Antoine et Lépide vont se partager l’Empire Romain.

            Lépide

Lépide est le fils de Lepidus, le consul révolté de 78. Grand partisan de Jules César, Lépide est préteur urbain en 49, puis consul en 46. Après l’assassinat du dictateur, Lépide est élu pontifex maximus. En 43, Lépide s’associe avec Marc-Antoine et Octavien. Tous les trois forment le Second Triumvirat. Leur pacte est officialisé le 27 novembre 43 par la Lex Titia. Les Tresviri Rei Publicae Constituendae ont le droit de désigner les magistrats; ils détiennent l’imperium des armées; ils peuvent exécuter des citoyens sans procès et distribuer des terres à volonté. La dictature était officiellement abolie, mais elle renaissait sous un autre nom! Lépide obtient à nouveau le consulat pour 42, puis le gouvernement de l’Afrique et des Espagnes.

            Marc Antoine maître de l’Empire

Marc Antoine est le fils de Marcus Antonius Creticus et de Julia, la fille de Lucius Caesar, le consul de 90. Antoine est probablement né à Athènes, car ses deux grands-parents, Antonius Orator et Lucius Caesar ont été tués par Gaius Marius lors de son retour à Rome en 87. Les parents d’Antoine ont alors été obligés de s’enfuir et de rejoindre Sylla en Grèce. Le père d’Antoine décède en 72, avant d’atteindre le consulat. Sa mère se remarie alors avec Publius Cornelius Lentulus Sura, que Cicéron fera exécuter lors de la Conjuration de Catilina. De là, la haine violente d’Antoine envers Cicéron.

Marc Antoine fait tuer Cicéron

Marc Antoine passa une jeunesse débauchée, entre les femmes et le vin. Il est ami avec Publius Clodius. En 57, Antoine devient le légat du proconsul Aulus Gabinus en Syrie. En 56, Gabinus passe en Egypte pour remettre le roi Ptolémée XII sur son trône (en échange de la somme colossale de 10 000 talents). Antoine se distingue comme un bon officier en obtenant plusieurs décorations. A son retour, il épouse sa cousine Antonia Hybrida Minor, avec qui il aura une fille, Antonia.

Partisan de César, il gouverne Rome en l’absence de son général en 48 et 47. Le tribun de la plèbe Publius Cornelius Dolabella, gendre de Cicéron, veut alors annuler toutes les dettes. Antoine, mal entouré et mal conseillé, répond par la force à Dolabella  en passant un Décret du Sénat contre lui et il devient impopulaire. En outre, Antoine apparaît souvent ivre en public. Il divorce aussi d’Antonia, pour épouser Fulvia, la veuve de ses amis Clodius et Curio. Ensemble, ils ont deux fils: Marcus Antonius Minor et Iullus Antonius. De Retour à Rome, César congédie Antoine et l’envoie en Gaule. Mais cet exil est de courte durée. En 45, après Munda, César rentre à Rome avec Marc-Antoine dans son char et les deux hommes se partagent la ferveur de la plèbe. Après les Ides de Mars, Antoine gouverne intelligemment et, dans un souci d’apaisement, il amnistie les assassins de César, mais maintient toutes les dispositions prises par le dictateur. Antoine mène alors une véritable politique populaire, en distribuant des terres, tout en se conciliant le Sénat et en reconnaissant son ennemi Dolabella comme son co-consul.

En 43, Antoine gouverne les Gaules. Il laisse à Rome son frère Gaius Antonius comme préteur urbain et son autre frère, Lucius Antonius, comme tribun de la plèbe. Mais Antoine refuse de reconnaître Octave comme l’héritier de César; il garde en effet l’héritage et les légions de César pour lui. Octavien s’allie alors avec le Sénat et Cicéron pour récupérer son héritage. Mais Octavien, qui a l’appui du Sénat, craint la nouvelle alliance entre Antoine et Lépide. Antoine et Octavien accepte donc de gouverner l’Empire Romain ensemble avec Lépide. Après la proscription et la mort de Cicéron, Brutus se venge en faisant exécuter Gaius Antonius. Antoine venge donc son frère à Philippes. C’est lui qui défait les Républicains grâce à ses talents militaires. En 42, Marc Antoine est ainsi le véritable chef de l’Empire romain.

            Antoine s’allie à Cléopâtre

Marc Antoine passe l’hiver 41 à Athènes. Il a décidé d’aller combattre les Parthes pour venger la mort de Crassus en reprenant ainsi le dernier rêve de campagne de César. En traversant l’Asie, Antoine est accueillit comme le « nouveau Dionysos » et il se comporte plus en souverain hellénistique qu’en Imperator romain. Lorsqu’il est dans la ville de Tarse, Antoine convoque Cléopâtre au motif que l’Egypte n’a pas aidé les héritiers de César à Pharsale. La reine tente alors de subjuguer le Triumvir afin de se faire pardonner. Puis Antoine se rend à Alexandrie à la fin 41. Il a besoin des ressources de l’Egypte pour organiser sa couteuse campagne contre les Parthes. Là, Marc Antoine a une liaison avec la reine Cléopâtre. Ils auront des jumeaux: Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné.

Cléopâtre et Marc Antoine

            La Guerre de Pérouse

En 41, pendant qu’Antoine est en Orient, à Rome, son frère Lucius Antonius Pietas est consul. Lui et Fulvia complotent alors contre Octavien, dont ils veulent se débarrasser. Et la guerre entre ces deux camps finit par éclater. Alors qu’Octavien recrute des légions dans le nord de l’Italie, Lucius Antonius parvient à déloger Lépide de Rome. Acclamé par le Sénat et le peuple de Rome, alors tout dévoué à la famille d’Antoine, Lucius Antonius doit s’assurer la fidélité d’autres légions afin de pouvoir renverser Octavien. Mais, à la suite de diverses manœuvres, les généraux d’Octavien réussissent à reprendre le contrôle de Rome et de l’Italie et Lucius Antonius se retrouve enfermé dans la ville de Pérouse. En février 40, Pérouse capitule. Lucius Antonius et Fulvia sont exilés.

            Antoine contre les Parthes

Après la disgrâce de Fulvie, Marc Antoine est obligé de divorcer. Il doit aussi rentrer à Rome pour faire la paix avec Octavien. Afin de prouver leur alliance aux Romains, Antoine épouse Octavie, la sœur d’Octavien. Cependant, Antoine perd le contrôle de la Gaule qu’Octave réclame comme « compensation de guerre ». Antoine quitte alors Rome avec son épouse pour s’installer à Athènes. Le couple passe là-bas les années 39 et 38, et a deux filles: Antonia Maior et Antonia Minor. Antoine occupe ses étés à reconquérir les territoires romains d’Orient attaqués par les Parthes. Cependant, Antoine n’obtient jamais d’Octavien les troupes promises, car celui-ci est occupé à lutter contre Sextus Pompée. Marc Antoine n’a alors pas d’autres choix que de se tourner vers Cléopâtre. Puis Antoine passe l’hiver 36 à Antioche à réunir une armée de 16 légions, la plus puissante jamais réunie pour affronter les Parthes et leur roi Phraates IV. A l’été 36, Antoine attaque la Médie, mais ne parvient pas à faire progresser son armée sur un terrain trop montagneux. C’est même une vraie déroute. Antoine doit alors rebrousser chemin, en étant harcelé par les Parthes qui lui tuent plus de 30 000 légionnaires! A son retour en Syrie, c’est Cléopâtre qui vient l’attendre avec un ravitaillement.

            Lépide tente de renverser Octavien

En 36, après la défaite de Sextus Pompée, Lépide veut gouverner la Sicile. Il compte sur les 22 légions qu’il commande pour pouvoir renverser Octavien. Cependant, les légions sont fatiguées de la guerre civile et elles se déclarent en faveur d’Octave en le saluant du titre d’imperator. Octave destitua immédiatement Lépide de sa charge de triumvir et le renvoya à Rome, où il demeura pontifex maximus jusqu’à sa mort.

            Rupture entre Antoine et Octavien

En 35, Octavien se retrouve à la tête de toutes les forces de l’Occident et Antoine, de celles de l’Orient. Finalement, Octave se décide à envoyer 2000 soldats à Antoine au lieu des 4 légions promises. Octavie est chargée d’aller apporter ces troupes à son mari. Octave montre ainsi clairement son irrespect pour Antoine. Celui-ci n’a alors plus le choix: il renvoie Octavie à Rome et rompt avec elle. Ainsi, Antoine, qui est le consul de 34, ne se rend pas à Rome pour prendre en charge sa fonction. Il s’en démet pour la laisser à l’un de ses partisans, Lucius Sempronius Atratinus. A l’été, Antoine poursuit sa guerre contre les Parthes. Il se rend en Arménie et réussit à détrôner le roi Artavazde III et à conquérir l’Arménie. Cependant, Marc Antoine célèbre son triomphe à Alexandrie et non à Rome. Lors de son triomphe, Antoine se compare au dieu Dionysos et fait de Cléopâtre son Isis. Puis, Antoine décida de partager « son » Empire d’Orient avec sa famille orientale (les Donations d’Alexandrie). Cléopâtre hérite du royaume de Ptolémaïque avec l’Afrique et Chypre. Il reconnait Césarion comme le fils légitime de Jules César. Il donne l’Arménie à son fils Alexandre Hélios, la Cyrénaïque à sa fille Cléopâtre Séléné et enfin, la Syrie, la Phénicie et la Cilicie à son dernier fils, Ptolémée Philadelphe. Octavien et les Romains n’allaient plus tolérer longtemps ces insultes…

Suite